L'ensemble des  comptes rendus complets des réunions de la SFE se trouvent dans les Bulletins de la société correspondants aux dates de réunions

 

 

COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 6 JUIN 2015


L’Assemblée générale s’est ouverte à 10h au grand auditorium de l’Institut national d’histoire de l’art (Inha), 6 rue des Petits-Champs, 75002 Paris, sous la présidence de M. Tallet, assisté de Mme Valbelle et de M. Perdu, vice-présidents.

La séance a débuté par la présentation de l’exercice 2014 par M. Gérard Bizien, trésorier. Après examen des comptes par l’assemblée, M. Pierre Tallet a fait procéder au vote d’approbation de l’exercice 2014. Les comptes ont été approuvés à l’unanimité des présents.


M. Perdu, directeur de la Revue d’égyptologie, a évoqué ensuite le contenu de la prochaine Revue, la RdE 66, qui paraîtra début 2016.


M. Tallet a fait part des changements qui sont intervenus dans l’édition de la RdE et du Bulletin de la société française d’égyptologie (BSFE), à la suite de la réunion du Comité du 7 mai 2015.

Les Éditions Peeters continueront à assurer l’impression de la RdE et en auront désormais la gestion commerciale exclusive ; la réalisation des BSFE sera quant à elle confiée aux Éditions Khéops.

Faisant suite à ces nouveaux contrats, les tarifs des cotisations connaissent quelques modifications à compter de 2016. Les tarifs sont simplifiés : les deux catégories « individuels » et « organismes » disparaissent, les cotisations sont dorénavant unifiées à 50 euros pour les titulaires quelle que soit leur nature, et à 90 euros pour les bienfaiteurs qu’il s’agisse d’individuels où d’associations ; les cotisations pour les étudiants et les donateurs demeurent inchangées.


Deux communications ont suivi :


M. Frédéric Rouffet ayant été contraint d’annuler sa conférence sur le magicien égyptien pour des raisons familiales – le texte de sa communication figure néanmoins dans le présent numéro du BSFE –, M. Tallet a présenté les résultats des fouilles qu'il dirige sur le site portuaire du Ouadi al-Jarf au bord de la mer Rouge.


M. Claude Rilly, directeur de la mission archéologique française de Sedeinga (Nubie soudanaise), a exposé les premiers résultats du démontage des ruines du temple construit par Amenhotep III pour la reine Tiyi, travail qui se poursuivra par l’étude, les fouilles sur la zone ainsi dégagée et la mise en valeur du site pour l’accueil des touristes.

 _________ reunionsfe  _________  reunionsfe2  _________


 ______________________________________________