fr FR en EN

Actualités

 
______________________________________________________________________________________
 
Lettre du Président
 
 
SOCIÉTÉ FRANÇAISE D’ÉGYPTOLOGIE
 
Chers collègues, chers amis, chers membres de la Société française d’égyptologie

Nous avions espéré, sans doute de façon bien trop optimiste, pouvoir reprendre une activité quasi normale dans le courant de l’automne, et notamment organiser à nouveau nos cycles trimestriels de conférences, interrompus maintenant depuis le mois de février dernier. L’aggravation de la situation sanitaire actuelle et le renforcement inexorable, semaine après semaine, des mesures de précaution nécessaires rendent d’ores et déjà ce souhait particulièrement difficile à réaliser.

Nous avons malgré tout programmé pour le 25 novembre prochain dans l’auditorium de l’INHA notre lieu de réunion habituel – une séance qui pourrait avoir lieu en présence d’un maximum de 100 per- sonnes, mais ceci reste, à l’heure actuelle extrêmement hypothétique. Dans le cas où nous ne pourrions pas nous réunir, ou nous réunir seulement en très petit nombre à cette occasion, nous avons prévu de filmer – avec leur accord – les différents intervenants, pour pouvoir diffuser leur communication dans la partie réservée aux adhérents de notre site internet. Pour les mêmes raisons, il nous est impossible cette année de tenir notre traditionnelle assemblée générale, qui est importante pour le fonctionnement de notre Société puisqu’elle est l’occasion de présenter à tous le bilan scientifique et financier de l’année écoulée. Vous êtes donc sollicités en annexe au présent courrier pour donner votre avis sur les comptes de l’année 2019, déjà validés par une réu- nion du Comité de la SFE organisée en visioconférence au printemps dernier.

Seule consolation, nos publications scientifiques suivent leur cours habituel : la prochaine Revue d’égyptologie entre maintenant dans sa dernière phase de préparation, pour être envoyée à nos membres avant la période de Noël (je n’ose pas encore parler de « fêtes »). Nous avons également programmé – avec une aide financière substantielle du Louvre (pour laquelle il m’est agréable de remercier tout particulièrement Vincent Rondot, le directeur du département des Antiquités égyptiennes) ainsi que de l’UMR 8167 « Orient et Méditerranée » du CNRS – la publication de l’ensemble du colloque « Clergés et cultes thébains des Libyens aux Saïtes », organisé au musée de Grenoble en janvier 2019 en marge de l’exposition « Servir les dieux d’Egypte », et auquel la SFE s’était déjà étroitement associée. Les actes de cette manifestation scientifique seront édités par les soins de Frédéric Payraudeau (Sorbonne Université Lettres) et de Florence Gombert-Meurice (musée du Louvre). Ils prendront la place, au sein de deux volumes successifs du BSFE (les nos 203 et 204), des communications que nous n’avons pu organiser ces derniers mois. L’ensemble devrait vous être envoyé en deux temps, entre la fin de l’année 2020 et le tout début de l’année 2021.

Plus que jamais, en raison du contexte sanitaire qui va nous conduire pour un temps à privilégier des visioconférences et non des réunions traditionnelles, je ne peux que vous encourager à nous fournir une adresse e-mail qui nous permettra de communiquer plus aisément avec vous, et de maintenir autant que possible le lien qui nous unit, dans cette passion pour l’Egypte que nous partageons tous.

En attendant avec impatience le plaisir de vous revoir lors de l’une de nos réunions amicales, je vous renouvelle tous mes vœux de bonne santé et vous encourage à prendre particulièrement soin de vous dans les semaines et les mois qui viennent.

Bien amicalement à vous tous
 
Pierre Tallet
Président de la SFE
 ____________________________________________________________________________________
!---

Le Bureau de la SFE souhaite apporter une précision importante et urgente à l'ensemble des membres de notre Société. Contrairement à ce qui apparaît dans les colonnes du Figaro daté du 27 juin 2020, dans un article consacré à une affaire de trafic d'antiquités orientales, M. Christophe Kunicki — dont le nom est cité dans ce texte — n'est plus membre du Comité de la SFE depuis le 12 novembre 2019, date à laquelle il en a officiellement démissionné par courrier adressé au Président.--->

reunion sfe 02062020

- Même si plusieurs semaines se sont passées depuis le début du déconfinement, les réunions regroupant un trop grand nombre de personnes ne sont toujours pas possibles.

Dans ces conditions, le comité de la Société française d’égyptologie a tenu sa réunion via internet le mardi 2 juin 2020.

Malgré la distance, les échanges ont été nombreux et dynamiques et la vie de notre association a été au cœur d’une série de débats, de propositions et de prises de décisions.

Soyez assurés que dans les semaines et mois à venir, nous mettrons tout en œuvre pour vous retrouver au cours de réunions publiques, mais aussi de vous informer via notre site internet, l’envoi de courriels et la lettre d’information.

_______________________________________________________________________________________

  
Actualités de l'égyptologie  

_______________________________________________________________________________________

Image1

 Soutenez 140 ans d’égyptologie française et 3000 ans d'histoire sous les sables !

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.               

Téléphone : +(33) 7 77 85 54 28

https://www.arpamed.fr/

 _____________________________________________________________________________________

Bulletin Trimestriel d'Informations d'EGYPTOLOGICA    ASBL

N°166 Oct-Nov-Déc 2020

______________________

Activités Octobre 2020

________________

Voici le programme de nos activités d’octobre, novembre et décembre (six conférences et une journée thématiqu

  SA 03-10 14h                    D’Alexandre à Auguste : constructions et restaurations dans le temple d’Amon à Karnak (Dr René Preys)

                              SA 17-10 10h                    La journée d’Egyptologica Le site de La Montagne Pure au Gebel Barkal

                              SA 24-10 14h                    La Butte des ancêtres d’Amon à Medinet Habou (Dr Thomas Gamelin)

                              SA 14-11 14h                    L’Égypte vue par Rome. Quand les antiquités pharaoniques voyagent dans l’Italie romaine (Dr Nicolas Amoroso)

                              SA 21-11 14h                    Naissance de Seth, naissance de Yhwh (Dr Christian Cannuyer)

                              SA 05-12 14h                    Fratricide et protecteur : les différents aspects de Seth (Dr Arnaud Delhove)

                              SA 12-12 14h                    Un Prince, son médecin et l’égyptologue (Dr Dorian Vanhulle)

               Tant nos auditeurs que l’équipe de nos conférenciers ont repris, pour le moment, le chemin du Centre Culturel et de Congrès de Woluwe-Saint-Pierre (1150 Bruxelles). Toutefois, il est possible de suivre chacune de ces activités à distance suivant le mode EGYPTOLOGIC'à… distance (en ligne et en direct via SKYPE), sur base d’une inscription préalable au mail suivant: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

________________________________________________________________________________________

 sfe lionFigurine de crocodile à tête de faucon couché sur un naos avec momie, Egypte ancienne, Paris, musée du Louvre.  Crédits : © Musée du Louvre-Hervé Lewandowski

Avec nous pour parler des animaux en Égypte ancienne, Hélène Guichard, docteur est égyptologie et conservatrice en chef au département des Antiquités égyptiennes au Musée du Louvre. Elle a été commissaire de l’exposition Des animaux et des Pharaons, le règne animal dans l'Égypte ancienne présentée au musée du Louvre Lens en 2014. 

Audio conférence sur France-Culture

______________________________________________________________________________________

Cycle de conférences données par Susanne Bickel à l’EPHE cet automne

Affiche Susanne Bickel WEB

Téléchargez le document

 ________________________________________________________________________________________

Lettres d’Egypte de Gaston Maspero, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

Le grand égyptologue correspond avec son épouse
Louise Maspero a soigneusement conservé les nombreuses lettres que son mari, le grand égyptologue Gaston Maspero lui envoyait d’Egypte lorsque les obligations familiales la retenaient en France. Ces lettres ont été offertes à la Bibliothèque de l’Institut de France.

 ________________________________________________________________________________________

Le temple d’Edfou, en Haute-Égypte, est l’un des mieux conservés parmi les temples d’époque gréco-romaine et la richesse de ses reliefs en fait une des sources fondamentales pour la connaissance de la religion égyptienne. L’édition intégrale en fut menée à bien par M. de Rochemonteix puis É. Chassinat entre 1897 et 1934, avant d’être complétée et corrigée par S. Cauville et D. Devauchelle.

Engagé pour une politique d’Open Access, l’Ifao a le plaisir de vous annoncer la mise en ligne de l’ensemble des 15 volumes, en accès libre grâce au lien suivant :

https://www.ifao.egnet.net/publications/catalogue/MMAF/

ifao16072020

 _________________________________________________________________________________________

 Article extrait de la Revue Web Actualitté du 17/07/2020 (https://www.actualitte.com/)

Le Département de l’Isère a annoncé l’ouverture prochaine de son 11e musée départemental à Vif, au sud de Grenoble. Installé dans l’ancienne propriété familiale des Champollion, ce nouveau musée sera entièrement dédié à l’égyptologie — une première en France — et rendra hommage aux deux illustres frères, qui ont contribué à fonder ce champ d’études.

champollion 1WEB

Actuellement en travaux, le musée, créé au sein du domaine Les Champollion à Vif, devrait ouvrir ses portes au premier trimestre de l’année 2021. Il viendra s’ajouter au réseau des musées du Département de l’Isère — pour le moment au nombre de 10 — et sera donc gratuit pour tous.

Le projet témoigne plus largement de l’engagement pris par le département de poursuivre l’œuvre de mémoire des deux frères Champollion — Jean-François Champollion, le célèbre égyptologue, et Jacques-Joseph Champollion-Figeac — lors de l’acquisition de la propriété familiale en 2001.

L’établissement s’articulera autour de trois axes : la complémentarité et la complicité des deux frères, leur travail de recherche et enfin leur apport à une nouvelle science : l’égyptologie.

Ainsi, dans la maison de maître, sera présentée une exposition permanente sur la vie et l’œuvre des frères Champollion. Dans les anciennes dépendances, des projets temporaires permettront de prolonger la visite et de proposer au public une offre renouvelée.

À l’extérieur, le parc champêtre et le jardin vivrier seront restitués dans l’esprit du 19e siècle. Reboisés, habillés de parterres de fleurs et d’un verger aux essences locales, ils contribueront à l’ambiance de la maison des champs qu’affectionnaient les deux frères.
 
Aux origines de l’égyptologie

De l’Isère jusqu’aux rives du Nil, le parcours de visite suivra pas à pas la carrière des frères Champollion. Entre espaces restitués et muséographie contemporaine, la scénographie proposera une pleine immersion au XIXe siècle. Des dépôts de musées nationaux viendront enrichir les collections du Département de l’Isère.

À travers le parcours des frères Champollion, le musée présentera les jalons fondateurs d’une nouvelle science, l’égyptologie. L’Égypte, devenue mère des civilisations, supplanta alors l’antiquité gréco-romaine, provoquant un mouvement dans les arts et un renversement des perceptions.
 

EGYPTE : source d’inspiration des
plus grands écrivains


Il sera possible de découvrir les décors intérieurs conservés par les descendants, mais aussi les œuvres, le mobilier, les objets d’art et les effets des frères Champollion. Parmi les objets personnels de Jean-François Champollion figurent notamment sa bible hébraïque, le bureau à gradin en acajou sur lequel il déchiffra les hiéroglyphes, la tenue égyptienne portée lors de l’expédition menée sur place ou encore des estampages de la pierre de Rosette annotés de sa main.

champollion 2WEB

Photographies

Façade de la maison Champollion qui abrite le musée © Département de l’Isère / Musée Champollion
Jean-François Champollion Madame de Rumilly (1789-1849), huile sur toile, 1823 © Département de l’Isère / Musée Champollion
Jacques-Joseph Champollion-Figeac Madame de Rumilly (1789-1849), huile sur toile, vers 1825 © Département de l’Isère / Musée Champollion

_________________________________________________________________________________________

- Ne ratez pas le rendez-vous de l'Archéologie IFAO-IFE :

Journée archéologie2020 WEB 2

Journée annuelle de l’archéologie française en Égypte

Le mardi 14 juillet 2020 à 17h00, YouTube Ifao

Journée de l’archéologie France-Égypte 2020
اليوم الفرنسي المصري لعلم الآثار

Laurent Coulon, Ahmed Al-Shoky, Marie Dominique-Nenna, Luc Gabolde, Vincent Rondot, Yannick Lintz et Carine Juvin, Agnès Macquin, Laurence Engel

Partenaire(s) de l’Ifao : IFE

Langue : français avec traduction simultanée vers le arabe.

Avec près d’une cinquantaine de missions qui travaillent sur les nombreux chantiers de fouille et de restauration sur tout le territoire égyptien, la France est le premier partenaire de l’Égypte en matière d’archéologie.

La Journée de l’archéologie France-Égypte rend chaque année hommage à ces missions archéologiques franco-égyptiennes. Cette 4e édition se tiendra exceptionnellement cette année en ligne à l’occasion de la fête nationale du 14 juillet à partir de 17h00.

Au cours de cet événement, organisé conjointement par l’Institut français d’archéologie orientale (Ifao) et l’Institut français d’Égypte (IFE), vous seront présentées la diversité et la richesse du travail des équipes franco-égyptiennes, à travers un ensemble de conférences et de présentations à l’attention des spécialistes mais aussi du grand public.

Rendez-vous sur la chaîne YouTube de l’Ifao à 17h00, mardi 14 juillet, ou inscrivez-vous à la chaîne dès maintenant pour recevoir une notification dès le début de la diffusion.

Conférences en français accompagnées de sous-titres en arabe.

Programme :

- Messages d’introduction par :

S.E.M. Stéphane Romatet, Ambassadeur de France en Égypte

S.E.M. le Prof. Dr. Khaled el-Enany, Ministre du Tourisme et des Antiquités de l’Égypte

M. Jamel Oubechou, Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle en Égypte, Directeur de l’IFE

 - Laurent Coulon, directeur de l’Ifao

Les travaux de l’Ifao en 2019/2020

Ahmed Al-Shoky, Université Aïn Shams et Ifao

Qal’at Cheikh Humâm, objectifs et perspectives d’une nouvelle fouille.

Marie Dominique-Nenna, directrice du Centre d’Études Alexandrines

Les travaux du CEAlex en 2019/2020

Luc Gabolde, directeur du Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak (CFEETK).

Les missions du CFEETK

Vincent Rondot, directeur du département des antiquités égyptiennes, Musée du Louvre

La reprise des fouilles du Louvre au Serapeum de Saqqara

Yannick Lintz et Carine Juvin, Département des Arts de l’Islam, Musée du Louvre

Les fonds d’archives de Gaston Wiet au Louvre.

Agnès Macquin, responsable de la bibliothèque de l’Ifao

Focus sur le projet Bibliothèques d’Orient

Avec une introduction de Laurence Engel, Présidente de la Bibliothèque Nationale de France

___________________________________________________________________________________

Un nouvel outil de l'égyptologie : une première version de la base de données qui recense les objets de Coptos conservés dans divers musées, ainsi que leur bibliographie, projet porté par Vanessa Desclaux, est maintenant accessible sur le site de la MOM : https://coptos.mom.fr/


________________________________________________________________________

- Appel à communication :

Colloque Mariette, Deux siècles après Boulogne-sur-Mer, 20-21 mai 2021

Jean-Louis Podvin (Univ. Littoral Côte d’Opale) & Didier Devauchelle (Univ. de Lille).

Informations en bas de cette page

______________________________________________________________________________________

  - Pour de nouveaux et très intéressants ouvrages à découvrir :

Informations en bas de cette page

________________________________________________________________________________________

 

Actualités de la Société

 

 ________________________________________________________________________________________


Quelques photos et vidéos de notre dernière réunion du 1er février 2020 à l’auditorium de l’INHA.

salle reunion 

Salle de réunion

 

Alain Arnaudies 

«  Deux clichés insolites du temple de Karnak » 

Alain Arnaudiès

 

Simon Connor 

« Transformer, remployer ou usurper des statues en Égypte ancienne »

Simon Connor

 

Massimiliano Nuzzolo  

« La Pierre de Palerme. Nouvelle enquête et découvertes sur les plus anciennes Annales royales égyptiennes »

de Massimiliano Nuzzolo

 

_______________________________________________________________________________________

 

Actualités de l'égyptologie

 

_______________________________________________________________________________________

couverture payraudeau

Parution de L’Égypte et la vallée du Nil, tome 3, les époques tardives (1069-332 av. J.-C.) aux éditions PUF, un volume dédié aux époques tardives, depuis la XXIe dynastie jusqu’à la fin de la XXXe dynastie. C’est l’occasion pour son auteur, Frédéric Payraudeau, maître de conférence à Sorbonne Université (Paris), de nous présenter cette synthèse novatrice sur une période souvent méconnue.

SFE : Cet ouvrage était attendu depuis longtemps !

Fr. Payraudeau : En effet, ce 3e volume de la collection Clio paraît plus de 25 ans après les précédents. C’est paradoxalement une chance, car la connaissance de ces périodes a profondément plus évolué dans les 30 dernières années que dans le siècle précédent. Aujourd’hui, elles nous paraissent moins marquées par la décadence que par des adaptations successives qui permirent à la civilisation égyptienne de perdurer un millénaire après la chute des Ramsès. La multiplication des études sur les époques tardives depuis 20 ans, notamment en Europe, a enrichi notablement l’ouvrage mais a ralenti sa rédaction, qui s’est étalée sur plus de 8 ans. La bibliographie, pourtant sélective, s’étend sur 75 pages !

SFE : Quelles ont été ces grandes avancées concernant ces périodes ?

Fr. Payraudeau : Ces questions ne se posent pas de la même manière pour la Troisième Période intermédiaire et l’Époque tardive. Pour la première, la simple succession des pharaons est encore quelquefois problématique mais a beaucoup progressé depuis les travaux de Jean Yoyotte et de Kenneth Kitchen. En ce qui concerne l’Époque tardive, les connaissances historiques étaient déjà solides, mais la période a fait l’objet d’une réévaluation dans le domaine culturel notamment. L’art de ces époques est désormais apprécié à sa juste valeur par les spécialistes de l’Égypte ancienne comme par le public averti, ainsi que l’ont montré les expositions récentes au Musée Jacquemart-André et au Musée de Grenoble. Je suis d’ailleurs heureux d’avoir pu intégrer des illustrations dans ce volume, ce qui n’était pas le cas pour les ouvrages précédents. Les fouilles archéologiques concernant des vestiges de ces époques se sont aussi beaucoup développées depuis le début de ce siècle (Chapelles osiriennes de Karnak, Tanis, Bubastis, Héraklion, Héliopolis…). Cela a permis de préciser bien des points d’histoire.

SFE : Cet ouvrage élargit-il les problématiques traitées dans les premiers volumes ?

Fr. Payraudeau : Oui, on n’écrit plus l’Histoire ancienne comme on le faisait il y a trente ou quarante ans. L’Égyptologie, bien que souvent taxée de conservatisme, s’est ouverte depuis longtemps à l’histoire sociale, économique et culturelle, même si la documentation a ses limites dans ces domaines. J’ai donc souhaité donner, en plus d’un panorama chronologique détaillé des XXIe à XXXe dynasties, un aperçu des connaissances et discussions sur des sujets transversaux, absents des deux premiers volumes de la collection. On trouvera ainsi des chapitres sur l’État monarchique, l’administration, l’économie, la culture et la religion des époques tardives.

Voir sommaire de l'ouvrage

_______________________________________________________________________________

Actualité des associations « amies »


Le 11 janvier 2020, à partir de 16h00, M. Bernard Mathieu donnera une conférence à l’Association dauphinoise d’Égyptologie Champollion (ADEC), « Moi, Inhermosé, grand prêtre d'Onouris »
Le grand-prêtre d’Onouris Inhermosé, qui officia sous le règne de Mérenptah, fils et successeur de Ramsès II, ne compte pas au nombre des plus grandes figures de l’Égypte pharaonique. Son autobiographie, pourtant, la plus longue connue pour l’époque ramesside, gravée dans une tombe rupestre d’Al-Mashayikh, non loin de l'ancienne This, mérite véritablement qu’on s’y arrête.
Le texte, certainement de la main d’Inhermosé lui-même, puise dans une tradition classique pour y ajouter des développements originaux. Son contenu et son élaboration formelle permettent de faire la connaissance de ce personnage, à la fois grand commis de l'État et fin lettré, « un scribe digne d’être acclamé, un notable digne d’être vanté ».

________________________________________________________________________

- L’année dernière, la SFE invitait Patrice Le Guilloux à nous présenter un acteur méconnu du chantier archéologique de Pierre Montet à Tanis, l’architecte Jean-Louis Fougerousse.
À l’occasion du 140e anniversaire de la naissance de Jean-Louis Fougerousse (1879-1953), artiste peintre et architecte de la Mission Montet entre 1931 et 1939, Patrice Le Guilloux, membre de la MFFT, vient de lui consacrer un ouvrage, dans lequel il retrace sa vie, en insistant sur le travail accompli à Tanis à la lumière de nombreux documents d’archives et d’aquarelles inédits, qu’il a récemment retrouvés chez certains de ses descendants ou dans des collections privées.
 
Couverture Le Guilloux

L’ouvrage peut être commandé en librairie en indiquant le n° ISBN 9782322122158. En attendant, de larges extraits peuvent être visionnés à cette adresse :
________________________________________________________________________________
 
 
Un nouveau manuel d’histoire de l’Égypte chez Armand-Colin
 

Couvertureweb

Dans la vallée du Nil, émerge au terme d’un processus culturel complexe l’un des plus anciens États territoriaux du monde, dirigé par une royauté sacrée et une administration qui se développe et évolue durant les presque 3000 ans qui séparent la Ire dynastie de la conquête romaine.
Au-delà de l’image d’une Égypte des pyramides immobile dirigée par un despote tout puissant, les recherches les plus récentes, issues de l’analyse de la documentation écrite et iconographique autant que des dernières découvertes archéologiques, amènent au contraire à peindre un tableau beaucoup plus nuancé. Du rôle essentiel de l’échelle locale aux jeux de pouvoir entre grandes familles de la Cour, de l’économie vivrière aux échanges internationaux, de l’exploitation des déserts entourant l’Égypte aux expéditions au long cours vers le Sinaï, Pount, le Soudan ou le Proche-Orient, c’est un royaume en constante évolution qui est ici dépeint.
Au-delà du résumé de la trame chronologique essentielle à la compréhension de l’histoire égyptienne, l’ouvrage aborde les problématiques historiques propres à chacune de ses grandes périodes, touchant à l’histoire, mais aussi à la société et à la culture, en présentant également les débats historiographiques en cours.
Extraits du manuel
extrait manuel 2WEB2
 
________________________________________________________________________________
 
Appel à communication
Colloque Mariette, Deux siècles après
Boulogne-sur-Mer, 20-21 mai 2021
Jean-Louis Podvin (Univ. Littoral Côte d’Opale) & Didier Devauchelle (Univ. de Lille)
Auguste Mariette naît à Boulogne-sur-Mer le 11 février 1821, soit un peu plus d’un an avant que Jean-François Champollion ne redécouvre le fonctionnement du système hiéroglyphique. Il se passionne pour l’Égypte au gré de hasards familiaux et de l’achat d’un cercueil par le musée de la ville, puis abandonne son poste de professeur au collège pour un emploi subalterne au musée du Louvre à Paris. Âgé de trente ans, il part pour l’Égypte, chargé d’une mission d’achat de papyrus qu’il ne peut mener à bien et transforme en fouilles : il exhume le Serapeum de Memphis, plaçant l’égyptologie naissante dans une dynamique de chantiers de fouilles et de découvertes qui n’ont dès lors plus cessé.
Son retour provisoire en France ne lui fait pas oublier l’Égypte. Il y revient, obtient du vice-roi la possibilité de créer un Service des antiquités : placé à sa tête en tant que fonctionnaire égyptien, il multiplie les chantiers de fouilles et accumule les découvertes, qu’il s’efforce de publier. Pour les mettre en valeur sur place, il devient le directeur d’un musée ambitieux en Égypte même, qu’il faut déplacer en raison des crues du Nil. Parallèlement, il est chargé de missions de représentation, organise les pavillons égyptiens aux expositions universelles, les visites lors de l’inauguration du Canal de Suez, et participe au montage de l’opéra Aïda. Il s’éteint prématurément à 60 ans, usé par la maladie et les drames familiaux tout autant que par les déplacements, les tâches innombrables et les soucis causés par les tracasseries administratives et politiques. Deux siècles après sa naissance, nous avons souhaité consacrer à Mariette un colloque dans sa ville natale, là où il a passé la première moitié de sa vie et où il est ensuite régulièrement retourné pour se ressourcer lors de séjours périodiques en France. Ce colloque est organisé conjointement par l’Université Littoral Côte d’Opale (UR HLLI, EA 4030) et l’Université de Lille (HALMA, UMR 8164). Les thèmes privilégiés sont les suivants : - Mariette précurseur : méthodes de fouille, mode de financement public... - Mariette découvreur : sites (Serapeum)... - Mariette muséographe et vulgarisateur : création du musée de Boulak, expositions universelles de 1867, 1878, mais aussi de 1862, participation à Aïda... - Mariette protecteur des antiquités : création et direction du Service des Antiquités, mise en place d’une législation sur les antiquités... - Mariette, esprit curieux : journaliste, politique et « diplomate » … - Mariette et Boulogne : ses origines, ses retours réguliers, la visite de Saïd Pacha, les expositions, les relations avec le musée, sa mémoire dans sa ville... - La place de Mariette dans l’égyptologie… - Mariette éditeur de monuments (Karnak, Dendérah, Abydos…) - Autres thèmes en fonction des propositions faites au comité scientifique. L’accent sera mis sur les communications centrées sur le rôle de Mariette, sur des documents originaux... En prévision des demandes de financement et pour en permettre l’examen par le comité scientifique, merci de nous faire part de votre proposition pour le 30 septembre 2019 avec un titre, même provisoire, un résumé d’une dizaine de lignes, vos coordonnées et un court CV. Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Comité scientifique : Luc Delvaux (Musées royaux d’Art et d’Histoire, Bruxelles), Didier Devauchelle (Université de Lille, UMR 8164 HALMA), Luc Gabolde (UMR 5140 Archéologie des sociétés méditerranéennes, Montpellier), Hélène Guichard (Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes), Jean-Louis Podvin (Université Littoral Côte d’Opale, UR HLLI, EA 4030), Ghislaine Widmer (Université de Lille, UMR 8164 HALMA). Lieu de la manifestation : Centre Universitaire du Musée, ULCO, 34 Grande Rue, 62200 Boulogne-sur-Mer. Date de la manifestation : 20 et 21 mai 2021.