fr FR en EN
 

ACTUALITÉ DE LA SFE

PUBLICATIONS ACTUALITÉ DE L'ÉGYPTOLOGIE VIE DES ASSOCIATIONS
Les fondateurs de cette société savante, créée à Paris en 1923 par les égyptologues du moment, avaient le souhait de "grouper les égyptologues et les personnes s'intéressant à l'étude de l'Égypte depuis ses origines jusqu'aux premiers siècles de l'Hégire afin de leur permettre d'échanger leurs vues sur toutes les questions concernant l'Égypte, d'entretenir des rapports tant avec les savants spécialistes des autres pays qu'avec le public français non initié à l'égyptologie et de publier des travaux relatifs à ces études..." (statuts 1923, art.

SUITE

Les fondateurs de cette société savante, créée à Paris en 1923 par les égyptologues du moment, avaient le souhait de "grouper les égyptologues et les personnes s'intéressant à l'étude de l'Égypte depuis ses origines jusqu'aux premiers siècles de l'Hégire afin de leur permettre d'échanger leurs vues sur toutes les questions concernant l'Égypte, d'entretenir des rapports tant avec les savants spécialistes des autres pays qu'avec le public français non initié à l'égyptologie et de publier des travaux relatifs à ces études..." (statuts 1923,
 
Les fondateurs de cette société savante, créée à Paris en 1923 par les égyptologues du moment, avaient le souhait de "grouper les égyptologues et les personnes s'intéressant à l'étude de l'Égypte depuis ses origines jusqu'aux premiers siècles de l'Hégire afin de leur permettre d'échanger leurs vues sur toutes les questions concernant l'Égypte, d'entretenir des rapports tant avec les savants spécialistes des autres pays qu'avec le public français non initié à l'égyptologie et de publier des travaux relatifs à ces études..." (statuts 1923, art. Ier

 

)
Les fondateurs de cette société savante, créée à Paris en 1923 par les égyptologues du moment, avaient le souhait de "grouper les égyptologues et les personnes s'intéressant à l'étude de l'Égypte depuis ses origines jusqu'aux premiers siècles de l'Hégire afin de leur permettre d'échanger leurs vues sur toutes les questions concernant l'Égypte, d'entretenir des rapports tant avec les savants spécialistes des autres pays qu'avec le public français non initié à l'égyptologie et de publier des travaux relatifs à ces études..." (statuts 1923, art. Ier)